Synthèse atelier du 24 juin 2019 – tram B + BHNS par membres CCQ-BC

Cliquez ICI pour obtenir la synthèse officielle de l’atelier de Brest-Centre suite à la réunion du 24 juin 2019.
Vous trouverez tous les comptes-rendus sur le site « jeparticipe.brest« 


Brève synthèse rédigée par les membres du CCQ-BC présents lors de la réunion.

Nous étions une petite vingtaine de personnes (dont 7 membres du CCQ BC) au salon Colbert pour discuter sur les options de transport (tram + bus à haut niveau de service BHNS) pour le centre ville.
NB : La moitié des personnes venait des autres quartiers car elles n’avaient pas pu participer aux ateliers sur leur secteur.

Après une introduction sur l’ensemble du projet par Mr Victor Antonio, nous avons planché sur le réseau de Brest-Centre.

Pour info, le tram B (Gare-Bellevue-Hôpital = 5,4 km) peut transporter 200 pers/rame avec 10 rames et 11 stations avec une fréquence de 6 mn aux heures de pointe.
Le BHNS (Gare-Lambé = 4 km) peut transporter 120 pers/bus avec 9 bus et 12 stations avec une fréquence de 6 mn aux heures de pointe.

Synthèse et remarques des questionnements des participants :

  • Intégrer les dimensions écologiques (verdure le long du tram), environnementales et les nouveaux moyens de transports (vélo, trottinettes…).
  • Prévoir une liaison avec la SNCF dans le futur (les règlementations des tramway et des trains sont très différentes : le train est lourd pour pouvoir supporter des incidents techniques alors que le tram est léger avec une accélération importante).
  • En profitant des travaux de construction du nouveau réseau, les participants demandent plus de pistes cyclables.
  • Etant donné que le BHNS ne pourra pas circuler en site propre sur la rampe S. Penquer, (consolidation des remparts du cours Dajot coûteux et très mal vu par l’architecte des bâtiments de France) rien ne l’empêche de retrouver un site propre jusqu’au « bar du gaz » pour desservir la nouvelle zone de bureaux et d’officines du port de commerce.
  • Prévoir une concertation sur la restructuration du quartier de la gare en parallèle avec la reconstruction de l’îlot Cerdan.
  • Le bus ayant le même trajet que le tram de la gare à la place de la Liberté, il serait judicieux de le faire passer par un autre chemin comme, par exemple, lui faire traverser le nouveau quartier Cerdan via la rue Victor Hugo.
  • Les participants sont d’accord pour que le terminus du tram se situe en bas de l’hôpital.
  • Du côté de Guipavas, il faut que les bus arrivent directement à l’aéroport.
  • Pourquoi ne pas prolonger le réseau jusqu’au quartier de la Cavale Blanche, au Questel, la Fontaine-Margot. Le tracé actuel est bien trop court (5 km contre 14 pour la ligne A).
  • Ne pas oublier les parkings relais en bout de ligne.
  • Avoir accès aux détails des dépenses (coût d’un BHNS électrique, coût du nouveau pont en parallèle à Schumann, …)
  • Remplacer la ligne D du BHNS par une fourche au niveau de la place Albert 1er sur la ligne B du tramway.

La synthèse dans les différents quartiers aura lieu le 10 juillet au salon Richelieu.

Synthèse de l’atelier vue par l’illustratrice Julie.

Fiche-action: Demande de mobilier urbain

Depuis quelques mois, le CCQ Brest-Centre a répondu à plusieurs remarques de la part des habitants et des personnes de passage sur le manque de bancs et/ou de chaises sur le domaine public en élaborant une fiche-action – juin 2019.

Dans le cadrthumbnail of fiche action initiative ccq 03 2019-Demande de bancse de Brest « ville amie des aînés », le Conseil Consultatif de Quartier de Brest-Centre propose de développer un aménagement urbain pour le repos de la population et pas seulement les séniors.

Nous proposons d’installer des bancs dans des endroits qui en sont dépourvus à l’aide de cartes et de photos et bien sur avec l’aide des habitants et des services concernés.

Depuis juillet 2019, 2 bancs ont été installés à la sortie de lhôpital Morvan ainsi que rue de Mostaganem, en haut de la volée de marches venant de la gare. Nous espérons que ces installations continueront car les bancs font défaut autour des halles St Martin et St Louis, par exemple.

Carte des points étudiés par le groupe Déplacements

Le groupe Déplacements travaille sur :

  • le manque de signalétique,
  • le manque d’arceaux et de parking pour vélos,
  • le stationnement gênant,
  • les balades qui ne devraient plus être « éphémères ».

Vous aussi vous pouvez collaborer à l’élaboration de cette carte en nous envoyant vos photos et remarques (webmestre@ccq-brest-centre.net)

Au 1er février 2019 et après discussion avec le service de la Proximité, nous avons ajouté les réponses à nos demandes (et changé la couleur du pictogramme en violet) qui ont été laissées sur la carte.

Continuer la lecture

Brest. Ascenseurs urbains : top départ à la concertation préalable

Votre avis compte : allez sur le site de jeparticipe.brest.fr pour exprimer votre avis…

La concertation préalable publique pour juger de l’opportunité de mettre en œuvre des ascenseurs urbains, entre le port de commerce et la haute ville, va s’ouvrir le 28 mai et s’achèvera le 14 juillet. Zéro, un ou deux ascenseurs ? Les habitants ont la parole.

Source : Brest. Ascenseurs urbains : top départ à la concertation préalable

Diagnostique « Ville amie des ainé.e.s »

Mercredi 29 mai 2019, quelques représentants du CCQ de Brest-Centre ont suivi avec attention la restitution du diagnostic réalisé auprès des habitants et des professionnels dans le cadre de la démarche « Brest Ville amie des aîné.e.s ». Cette démarche devrait, à terme, répondre au défi de la transition, aux besoins des aînés.

A Brest, la part des plus de 60 ans est en moyenne de 21 % avec des variations suivant les quartiers : 26 % Saint-Marc, 19 % Bellevue, 22 % Europe – Saint-Pierre – Lambé – Quatre-Moulins, 18 % centre-ville.

9 axes ont été étudiés :

  • Les transports et la mobilité
  • Les espaces extérieurs – Il est à noter le manque de bancs/chaises pour se reposer.
  • Les bâtiments
  • L’habitat et le logement
  • Les services et soins
  • Le lien social et la solidarité
  • La culture et les loisirs
  • La participation citoyenne
  • L’information et la communication

Catherine, membre du CCB BC, nous livre ses impressions :

Cette réunion était très intéressante et m’a appris beaucoup à propos de ce que  la Ville et la Métropole entreprenaient pour le « bien vieillir à Brest ». Les intervenants nous ont tous fait part de leur travail quant à la mobilité, les transports, les espaces extérieurs, l’habitat et le logement, le lien social……… Cette adhésion de la Ville et de la Métropole dans cette démarche est très importante et montre que Brest n’oublie pas  les « anciens ». Je remercie tous les acteurs de cette réunion et notamment l’intervention de l’élue de Rennes qui font un travail remarquable.

Ci-dessous, nous vous proposons un article du Télégramme reprenant le déroulement de cette après-midi.

Le compte rendu officiel du diagnostic-Ville amie des aînés-Brest est –> ICI

 

thumbnail of Aînés. Leur regard sur la ville – 30-05-2019-LeTelegramme.fr

Vous trouverez toutes les informations sur le site de la ville

https://www.brest.fr/laction-publique/vivre-ensemble/bien-vivre-sa-retraite-a-brest-1838.html

Coeur de métropole – promenades urbaines

Carnet de route du parcours Gare/Port de Philippe et Brigitte

Thématique

  • Relation ville-gare-port

  • Evolution du port (accès au port, quai, port commerce, port plaisance…)

  • Evolution du quartier de la gare et ses espaces publics

Intervenants

  • Jérôme de Crignis (ADEUPA),

  • Bertrand Plewinski (STUDIO)

  • Katia Le Gall (Brest-Métropole)

Vous trouverez toutes les informations sur le site 

https://jeparticipe.brest.fr

Circuit de la promenade de 9h30 à 13h30

Départ 9h30 depuis les Capucins – 20 personnes (11 habitants, 3 intervenants, 6 étudiants)

Cours Dajot :

  • Peu de temps pour traverser le centre ville en NNO-SSE.
  • Petites rues pour relier le centre et le port.
  • Pour l’accès au port, on peut mettre 2 ascenseurs. Le 1er en bas du Cour Dajot serait foré à l’intérieur de la falaise pour le rendre invisible (pb Architecte des Bâtiments de France). Le 2ème est prévu près de la Carène. Une consultation publique doit avoir lieu en juin 2019.

Arrêt au monument US :

  • Le port correspond à l’entrée maritime de la ville.
  • Nouveau schéma à l’horizon 2040.
  • Nouvelle gare maritime au même endroit à l’éperon 1 avec un nouveau musée des Phares et Balises.
  • Trouver des parkings relais et moyens de transport pour éviter le stationnement sur le portière.
  • Le nouveau quartier après la Carène draine beaucoup de professions libérales et donc du public. Problème de transport pour tous et désertification du centre ville.
  • Essayer de ne pas privatiser tout le port pour laisser libre des passages vers la mer.
  • Créer un espace tiers lieu ouvert à tous qui serait un « Port-Center » soit derrière le grand large soit à la place des Phares et Balises quai Cdt Malbert.
  • Ramener les paquebots vers l’éperon 3 mais électrifier les quais pour éviter la pollution avec le fuel lourd – Attention au développement de la zone privatisée.
  • Garder les multiples fonctions du port en les mixant avec le nouveau quartier d’affaire.
  • Réunir les différents interlocuteurs du port (CCI, douanes, région…) pour créer un schéma cohérent.

Arrêt Kennedy :

  • Parc Alphonse Juin très et trop sombre.
  • L’avenue Révellière avec sa zone de stationnement coupe la coulée verte empêchant le passage du centre vers le port.

Gare :

  • A leur arrivée, les passagers ne voient pas la mer, ni le centre ville
  • Problème de transport, de signalétique.
  • Il faut réorganiser les flux.
  • Au niveau de la falaise côtière, éviter les constructions pour garder la continuité du corridor de verdure en gardant cet espace de nature comme le projet participatif du jardin extraordinaire.

Port au niveau du rond-point du gaz :

  • On se trouve à l’entrée de la zone portuaire avec des PME et PMI.
  • Le 5ème bassin correspond à de la petite réparation navale. Là aussi il faut essayer de réduire la privatisation du port en gardant son ouverture au public.
  • Face à la Carène, au niveau de la rue de Madagascar (dernier mur utilisé par les graffeurs), il y aura l’élévateur à bateaux.
  • L’entrepôt Damen est désaffecté.
  • Le nouveau quartier d’affaire avec les professions libérales doit permettre la mixité avec la petite réparation.

3ème éperon :

  • A la place des entrepôts frigorifiques qui ne servent plus, on pourrait mettre la petite réparation navale
  • Le hangar à « patates » est désaffecté

Port du Château :

  • Prévoir l’intégration des courses au large dans le cadre de la restructuration du port.
  • Ouvrir la jetée sud aux piétons avec une passerelle ou une navette fluviale pour admirer la ville depuis la mer.
  • Le bâtiment des Phares et Balises va être démoli.
  • Une première phase de travaux sur les quais a permis d’élargir les trottoirs entre le quai Malbert et le 1er éperon. Ce projet devrait se continuer jusqu’au bâtiment du Télégramme.
1ère phase de travaux entre quai Malbert et 1er éperon : zone piétonne + suppression du stationnement