halles Saint Louis

Halles St Louis : « depuis 2004, nous sommes passés de 40 commerçants à 24 »

Article paru dans "La lettre de Brest-Centre" n°9

Rencontre avec Philippe Rozec, cordonnier, et Martine Gay, mercière, de l’association des commerçants de Saint Louis pour évoquer le nouveau projet de rénovation des halles Saint Louis.


Comment vont les commerçants_?
« Mieux depuis octobre, mais cela a été très difficile » nous dit, Martine Gay.
La situation reste toujours difficile :
- si les gros travaux sont terminés, l’accès au centre ville reste difficile et le stationnement près des halles est problématique à certaines heures, avec des contrôles fréquents (d'où notre participation à l'opération Gwenneg) ; si les halles restent un lieu de commerce de proximité, il n’en demeure pas moins que ses commerçants ont aussi une clientèle fidèle qui vient profiter de la diversité des commerces ;
- les retards du projet et l’absence de visibilité et l’état des halles ont conduit certains commerçants à se déplacer ;
- la suppression du distributeur de billets sous les halles, la présence des SDF et de leurs chiens à proximité des commerces contribuent à diminuer l'attractivité des halles.
Où en est-on sur le projet des halles?
Philippe Rozec nous précise que le projet initial a été revu. Phalsbourg doit négocier avec eux début février pour leur devenir.
Nous en avons profité pour rappeler à nos amis commerçants les doléances qui nous reviennent régulièrement : les passages sur les trottoirs sont parfois difficiles à cause des chevalets de publicité (notamment sur Siam) et des terrasses qui viennent coloniser l’espace public et rendent difficile la circulation des handicapés ou des poussettes.

La lettre de Brest-Centre n°9

Le commerce à Brest : Entretien avec F. Bonnard-Le Floch, Commerçants des halles St Louis, Gwenneg, Marchés de Brest, Pont transbordeur par Râmine, Regard, Foire aux croûtes, Visite de quartier : Liberté, Petits commerçants à St Martin, Gaspare, Sapins Malins, Noms des futures stations de tram.

date parution: 
Février, 2011