La Passerelle

La Passerelle

Article paru dans la lettre de Brest-Centre n°7 d'octobre 2010

Passerelle est l'un des quarante deux centres d'art labellisés en France.
Connaissez-vous le Centre d'Art Passerelle ? Beaucoup de Brestois ne savent pas que la rue Berthelot, en plein cœur de St Martin, héberge cette structure qui assure le rayonnement des arts plastiques contemporains. La façade ne laisse pas deviner les 4 000 m² d'exposition et d'ateliers aménagés dans cet ancien entrepôt de fruits. Un lieu véritablement original, créé à la fin des années 1980 sur l’initiative d'artistes et d'amateurs du quartier.
Aujourd'hui, le centre d’art reçoit 15 000 visiteurs par an, mais la structure repose toujours sur une association, loi de 1901. Mme Ulrike Kremeier qui dirige la Passerelle depuis quatre ans, insiste sur l'importance du lien avec le quartier. Un atelier de 300 m² est réservé aux enfants qui y viennent individuellement ou en classe dès l'école maternelle pour travailler avec des artistes confirmés. Pour les adultes, le centre organise régulièrement des visites guidées, des conférences, des visites urbaines qui visent à souligner le lien entre l'art et la ville, entre le musée et la vie.
En plus de vingt ans, le Centre d'Art Passerelle n'est pas resté figé mais il a gardé une orientation bien éloignée d’une vision élitiste de l’art contemporain. L'utopie de la transdisciplinarité s'est révélé être … une utopie. Le centre s'est recentré sur les arts plastiques, s'associant à d'autres structures bretonnes pour des formes complémentaires d'expression artistique.
Les moyens modestes et fragiles dont dispose la Passerelle sont essentiellement des subventions par les collectivités territoriales : la ville (propriétaire des murs), le département, la région et l'état. Seuls huit salariés, s'activant dans une ambiance chaleureuse, assurent le fonctionnement, l'animation et le rayonnement du centre d’art dans la ville.
La renommée de la Passerelle est largement sortie de l'agglomération brestoise grâce à la qualité des expositions et des animations, ce qui a valu à la Passerelle son admission dans le cercle fermé des 42 centres d'art labellisés en France. Quel avenir, aujourd’hui, pour la Passerelle ? Maintenir le cap ! C'est un objectif ambitieux en cette période où l'économie devient primordiale.


La lettre de Brest-Centre n°7

Entretien avec Michel Joanny, La Passerelle, Mnémotechnic, Poullic al Lor, Visite de Quartier de l'Harteloire, Fresque de l'école Sanquer, Mathilde Auxiliaire de Défense Passive

date parution: 
Septembre, 2010