Médiateurs et IdP

Les habitants et le quartier Brest-Centre

 Ces pages décrivent l'état des propositions qui ont été demandées par les habitants du quartier aux référents de secteur lors des visites de quartier ou directement par mail.

On y retrouve:

  • la proposition/projet,
  • le secteur du quartier,
  • la date de demande,
  • l'avis du bureau du CCQ,
  • la date de transmission au(x) service(s) concerné(s) de la mairie,
  • l'état du projet (en cours/terminé/reporté/...).

Allez voir l'onglet "Suivi des propositions des habitants"

Allez voir l'article sur les IDP

 

 

 

Les médiateurs urbains

Après les IDP dont les tâches touchent les problèmes matériels de l'espace public, place aux « médiateurs urbains » au rôle est plus social.

Vous les avez sans doute rencontrés vêtus de leur blouson et identifiés « médiateurs urbains » arpentant deux par deux, trottoirs, jardins, sorties de collèges tantôt dialoguant avec des SDF, tantôt priant des propriétaires de chien de les garder en laisse et d'utiliser les « sacs ad hoc ... » ou bien expliquant aux ados et étudiants que Brest est une ville riche en activité.

Pour eux, tous les citoyens ont les mêmes droits sur l'espace public et doivent pouvoir cohabiter.

  • Leur domaine ? Tous les espaces publics.
  • Leur rôle ? Uniquement préventif et dissuasif.
  • Leur moyen ? Leur capacité à échanger et à convaincre, la connaissance des réseaux sociaux.
  • Leurs forces ? Sérénité, enthousiasme et esprit d'équipe.

Il faut ajouter à cela :

  • disponibilité pour faire face à des horaires pas classiques : travail le samedi ou le soir et notamment le jeudi soir ;
  • réactivité : pour répondre rapidement à toute manifestation inattendue et ne l'oublions pas une bonne résistance physique pour parcourir à pied (ou en bus) notre ville...

On doit leur création aux "emplois jeunes" en 2000. Depuis, leurs emplois ont été pérennisés et de nouvelles missions ont été créés. Ils sont devenus des fonctionnaires territoriaux.

Leur mission et leurs activités sont nouvelles et évoluent chaque jour : ils interviennent ainsi de plus en plus dans les écoles ou collèges de manière interactive pour se faire connaître comme aide éventuelle et pour sensibiliser nos jeunes à la prévention des incivilités.

Ils sont six médiateurs, trois équipes de deux pour nos sept quartiers, avec des tâches qui augmentent (prévention dans les écoles) et un rôle de plus en plus important, cela semble insuffisant pour une ville de la taille de Brest même s'ils oeuvrent à côté d'autres partenaires (Association Vivre la Ville,….) sur lesquels nous aurons l'occasion de revenir.

 

Source: Lettre de Brest-Centre, n°2, septembre-octobre 2009