Mairie et BMO

Brest métropole, ville de Brest : organisation politique et administrative

Une réunion inter quartier s'est tenue le 19 novembre pour nous décrire l'organisation de la ville et de Brest métropole.

Vous retrouverez le document qui nous a été présenté en pièce-jointe et si vous désirez en retrouver le texte et l'enregistrement audio, allez consulter le lien suivant : http://www.participation-brest.net/article3780.html

 

La mise en débat du rapport développement durable de BMO : dommage …

 

La mise en débat du rapport développement durable de BMO

Jeudi 16 mai, 18h30-20h

 

 

Nous n'étions que 5 personnes présentes à la réunion…

Dommage.

La réunion avait été bien préparée pour récolter la parole du CCQ de Brest-Centre. Ces réunions auront désormais lieu annuellement et seront dès l'an prochain ouvertes à tous les habitants avec un regroupement en interquartier de tous les CCQ.

 

La réunion s'est tenue en deux temps :
 

(1) les actions de BMO réalisées en 2012 dans le cadre du développement durable étaient listées, de façon illustrée, sur des cartes postales. Les participants devaient choisir parmi ces illustrations celles qui les touchaient le plus et les positionner sur un tableau parmi un choix de 4 tableaux intitulés

- Produire et consommer responsable

- Conforter la qualité du cadre de vie sur le territoire

- Concilier les temps de la ville avec ceux de la vie

- Echanger avec le monde, du local à l'international

Chacun devait dire la raison de son choix et du placement de l'illustration dans un de ces 4 thèmes (cf document ci-joint).

 

(2) Dans un deuxième temps, l'exercice fut pour chacun(e) de dire quelles réalisations ont fait le plus évoluer

- notre quartier

- l'agglomération

- le cadre de vie des générations futures

 

Trois personnes représentaient BMO, prenaient des notes sur les réflexions des participants. Ces personnes, interrogées en retour sur ce qu'elles avaient appris de nos paroles, ont souligné notre demande récurrente de verdissement de la ville et ont indiqué leur intention de la transmettre plus haut…

 

Fichier joint: 

Sur la chaussée aussi un trou

Ce trou, devant le 10 de la rue Georges Hamon (St Martin), a été signalé le 5 mars 2012 et à nouveau le 12 mai.

Depuis, rien: ni réparation, ni information.

Dommage!

Des p'tits trous, des p'tits trous, toujours...

Ce trou, dans le trottoir devant le 5 de la rue Turenne, a été signalé le 12 mai 2012, c'est à dire il y a presque 6 mois.

Depuis, rien: ni réparation, ni information.

Et pourtant, le trou est de taille suffisante (20 cm x 12 cm) pour y rentrer un pied et l'enfoncer jusqu'à 20cm.

Faut-il attendre qu'il y ait un accident?

Un trou dans la chaussée

Ce trou dans la chaussée, face au 10 de la rue Georges Hamon (St Martin), a été signalé le 5 mars 2012, il y a donc 8 mois.

Depuis, rien.....

Dommage.

Des p'tits trous....

Ce trou dans le trottoir du 5 de la rue Turenne a été signalé le 12 mai 2012, il y a donc presque 6 mois.

Depuis rien: ni réparation, ni information.

Et pourtant, ses dimensions (20cm x 12 cm) sont suffisantes pour y faire rentrer un pied qui pourra s'enfoncer des 20 cms de la profondeur de ce trou. De bonnes conditions pour se faire bien mal.

 

Faudra il attendre un accident?

Budget et finances de la ville de Brest et de BMO

Date réunion: 
Mar, 14/02/2012 - 18:30
Participants et invités: 

CCQ de tous les quartiers de Brest.

Ordre du jour: 

Budgets 2012.

Une réunion interquartiers s'est tenue le mardi 14 février 2012 à la maison des syndicats sur le thème du buget et des finances de la ville de Brest et de BMO.

Après une introduction par Jacqueline Héré, vice-présidente de BMO en charge de la démocratie et de la citoyenneté, la présentation a été faite par Jean-Luc Polard, vice-président de BMO en charge des finances, et Ronan Cléac'h, directeur financier de la ville de Brest et de BMO. Elle comprenait quatre parties : le budget des communes et des groupements de commune en général, les budgets de Brest et BMO en 2012, la situation financière, la fiscalité. Les tableaux et les graphiques qui ont été présentés seront disponibles à la mairie de quartier; je ne vais donc pas tout reprendre ici; je n'ai d'ailleurs pas tout noté.

La présentation des budgets des deux collectivités a été claire et accessible à des non spécialistes des questions budgétaires. J'en ai retenu que les finances des deux collectivités sont saines, que la part d'emprunts toxiques est faible (1%) mais que l'endettement de BMO s'est fortement accru depuis deux ans pour permettre l'investissement du tram. Cette situation ne paralyse pas d'autres investissements mais les limite.

Quand on parle de budget, il faut bien en passer par les chiffres; en voici quelques uns. Beaucoup d'attributions ont été transférées de la ville vers BMO, ce qui explique la répartition des budgets : 143 M€ pour Brest, 453 M€ pour BMO en 2012. A BMO, les dépenses sont réparties entre le fonctionnement (244 M€ dont les salaires), le remboursement des annuités de la dette (50 M€), l'investissement tram (89 M€), et l'investissement hors tram (57 M€). Les ressources proviennent de la fiscalité des ménages qui est en croissance en raison de la taxe d'habitation transférée du département vers BMO, de la fiscalité des entreprises et de la taxe transports, et de subventions généralement dédiées à des prgrammes spécifiques. Ainsi l'investissement sur le tram est financé par les versements de la taxe transport et des subventions.

Pour la ville de Brest, la part de fonctionnement est très importante (117 M€ sur un total de 143 M€), alors que l'investissement n'est que de 15 M€ et le remboursement de la dette est de 10 M€. Pour les ressources, c'est surtout la fiscalité des ménages, taxe d'habitation et taxe foncière, qui alimente le budget (92%).

Le remboursement de la dette et sa part dans le budget ont été développés. L'investissement sur le tram a nécessité un endettement important depuis 2010. Les emprunts contractés à une période favorable peuvent être remboursés par 7,1 années d'épargne, ce qui est jugé "bon" par les spécialistes des finances des collectivités.

Il y a tout de même quelques inquiétudes provenant de la raréfaction des financements bancaires, les réformes fiscales non maitrisées par les collectivités locales, les dotations de l'état en décroissance et l'impact de la crise sur les dépenses (social) et les recettes (fiscalité).

Résumé de la réunion: 

Les budgets de la ville de Brest et de BMO venant d'être votés, ils ont été présentés aux CCQ. La santé et les inquiétudes financières ont été développées.

Ah, les bonnes blagues de BMO!

J'avais trouvé très amusante la blague du 1er avril: l'écartement des rails du tramway n'est pas le bon, il faut donc tout refaire! BMO vient d'en ajouter une nouvelle, tout aussi rigolote: la rue Charles Berthelot, les travaux de chaussée tout juste réalisés, est trop étroite pour laisser passer les camions vidant les containers poubelles enterrés.

 

Sauf que cette fois ci, ......ca n'est pas une blague. C'est en effet ce qu'ont constaté les chauffeurs du camion, venant vider, pour la première fois dans cette rue, les containers récemment mis en place. Aussi, les containers sont-ils aujourd'hui condamnés, dans l'attente d'une solution à ce petit détail agaçant.

Après les menues erreurs constatées lors des récents travaux menés dans cette rue: perte de 25 à 30% des places de stationnement, nouveaux trottoirs très bas favorisant le stationnement des voitures sur les trottoirs, piétons chassés des trottoirs par les voitures, inondations de caves lors des travaux sur le réseau électrique..... cette dernière erreur est un poil too much!

 

J'attends la prochaine blague de BMO...... avec tout de même une certaine angoisse!

 

Marc Suquet

Gestion de l'eau

J'ai eu ce samedi un tract au marché de Kerinou, sur la gestion de l'eau par la ville. Il est signé par différents groupements dont les Verts, Sud, NPA, Ty ar bed...
Il signale
- L'augmentation du prix de l'eau de 80% depuis avril 1987, période de gestion par Veolia, dont 7 millions de bénéfices
- Après 25 ans de privatisation de la gestion de l'eau, la ville s'engage dans la SPL (Société Publique Locale) Eau du Ponant, dénoncée dans ce tract comme un renoncement de la collectivité à exercer ses droits sur la gestion de l'eau et la mise en place d'un contrat entre SPL et Veolia, dans lequel la gestion est confiée, à partir d'avril 2012, à Veolia.

Le tract propose 2 temps forts:
- 7 oct à 17h30: une manif devant le siège de Veolia à Kerga
- 12 oct à 20h30 à l’hôtel Vauban: un débat "Gagner la bataille de la restitution des sommes dues".
Vous en pensez quoi de l'évolution de la gestion de l'eau à Brest?
Bonne soirée
Marc

 

Emprunt toxique

On peut etre content, notre ville n'a pas d'emprunts toxiques sur le dos, contrairement a Gouesnou, Lannilis ou encore Plouarzel
Marc
http://labs.liberation.fr/maps/carte-emprunts-toxiques/#