Parcours « Balcons sur la Penfeld »

Le parcours d’interprétation « BALCONS SUR LA PENFELD« 

La ville de BREST vient d’obtenir le 12 décembre 2017 le label «  VILLE D’ART ET D’HISTOIRE «  décerné par le Ministère de la Culture.

Il en découle une convention entre la ville et l’Etat pour une durée de 10 ans. BREST va devoir respecter une charte qui lui impose la mise en valeur de son patrimoine de ville palimpseste (un palimpseste est un manuscrit sur lequel on peut écrire puis ré-écrire en grattant la surface. La ville palimpseste désigne la capacité d’une ville à se construire à travers le temps).

Le parcours d’interprétation «  balcons sur la Penfeld  » est l’un des aspects des projets en cours. La Penfeld, bras de mer- rivière, est présentée comme le cœur historique de Brest. Elle sera le fil conducteur du parcours ainsi que l’arsenal, cœur vivant de Brest.

Parcours_BalconsurlePenfeld

Ce parcours invite à la contemplation, vue de la Rive Droite, en décryptant ce que l’on regarde. Il faut raconter une histoire, en la transformant un peu en personnage, afin de favoriser la mémoire collective. Cette histoire s’adresse au passant, au touriste mais aussi aux enfants.

Il y aura donc 9 station d’interprétation, véritablement 8 dans la mesure où la station tram des Capucins est une station d’information globale sur le parcours. La station Ateliers des Capucins vers laquelle toutes convergent est la plus développée et la plus importante.

Les noms des stations désignent soit l’élément structurant de l’interprétation, soit la zone sur laquelle elles se déploient (car les stations peuvent être composées d’un ou de plusieurs modules).

  • Le jardin des explorateurs: à l’embouchure de la Penfeld, dominant la rade de Brest permet de comprendre la naissance de la ville et son système de défense ;
  • La Tour Tanguy, placettes: la Tour remonte aux époques médiévales. Une statue en bronze de Jean Quéméneur et Fanny de Lanninon effleure la vie des marins de la « Royale » ;
  • Les ateliers des Capucins: histoire du lieu et de la construction navale (les hommes, le savoir-faire) ;
  • Le belvédère Césaria Evora: est un observateur naturel du paysage et de l’arsenal Rive Gauche. Il permet d’évoquer le bagne, la ville Arsenal et la grande grue ;
  • Le téléphérique boulevard Jean Moulin: offre une vue sur les ponts, tout en évoquant le pont à transbordeur ;
  • Le jardin du 2ème dépôt « La Cayenne «  : c’est le moment de parler plus longuement du quartier populaire et historique de Recouvrance qui était peuplé de marins et d’ouvriers ;
  • Le « point info » de la station tram des Capucins: porte d’entrée privilégiée au parcours dans la mesure où elle donne accès à des informations générales sur son tracé et ses contenus ;
  • Les remparts de Quéliverzan, le parc de Kervallon: ces remparts (avec ceux du cours d’Ajot) sont les derniers vestiges construits pour protéger la ville. Le parc jouxte les ruines de la demeure du corsaire Riou-Kerhallet ;
  • La porte de l’arrière-garde: au fond de la Penfeld. Après avoir contourné la montagne du Salou, la rivière vient mourir à cet emplacement qui accueille trois bassins de l’arsenal.

La réalisation technique du parcours a été présentée le 11 avril 2016, par trois cabinets d’architectes, à une commission composée de responsables du service du patrimoine de la ville, de membres des Conseils Consultatifs de Quartier (CCQ). A l’unanimité, il a été retenu le cabinet d’architecture les Conseils associés LINKS. Ce choix a été avalisé par les élus brestois.

Le parcours, long de 7 km, sera accessible à tous, il comprendra des stations homogènes cohérentes mais individualisées car différentes. Chaque station devra donner envie de découvrir la suivante. Elle sera réalisée en matériaux durables (tôle acier). Les formes seront différentes : triangle, balise et aussi forme voile pour une évocation de la construction navale. Certaines voiles verticales  comprendront un signal visuel tout en étant un support d’information (icono, texte, viseur, découpes, périscope). L’utilisation de la couleur orange sera privilégiée afin d’être repérable de loin.

Le planning de réalisation n’est pas encore arrêté.  Il devrait se faire en deux temps, les 5 premières stations citées sur cet article seront incluses dans la première tranche.

Le Conseil Consultatif de Quartier (CCQ) des Quatre Moulins a été pleinement associé à la réflexion, un membre du CCQ Centre y participait (station téléphérique Jean Moulin). Les membres seront attentifs à la réalisation de ce parcours historique et ludique à la fois, qui devrait permettre de poser un regard nouveau sur la ville.

Elle est où la mer ?

Une première édition en 2016

Cette balade fait suite à « Elle est où la mer #1 ? », organisée dans le quartier de Saint-Marc, lors des journées européennes du patrimoine 2016 par les membres des CCQ brestois regroupés en interquartier, les 17 et 18 septembre (près de 75 participants). Deux points principaux en constituaient le fil rouge :

  • Le déménagement du bourg, situé sur le trait de côte, lors de l’arrivée du train dans les années 1860, il y a 150 ans : une paroisse rurale devient une commune ouvrière.
  • La poldérisation progressive à la suite de la création du port de commerce de Brest, la partie la plus spectaculaire de son extension ayant lieu à partir des années 1960, il y a 50 ans : la mer recule, les activités portuaires s’installent et se développent.

Une deuxième édition en 2017

Toujours dans l’optique de choisir une histoire à raconter et en faire un parcours de découverte de la ville en se basant sur le lien terre/mer, ce deuxième itinéraire vient prolonger celui de 2016. Les nouveaux thèmes évoqués vont enrichir la thématique centrale pour faire comprendre comment la mer a façonné la ville et ses activités passées, actuelles et à venir. L’année 2017 étant dédiée à la commémoration du centenaire de l’arrivée des Américains à Brest, ce sujet fut également évoqué au cours de la balade.

Pour en savoir plus :


COMPTE RENDU RENCONTRE INTER CCQ – 14/03/2016 – GROUPES « INVENTAIRE DU PATRIMOINE » et « RECUEIL DE MEMOIRE »

  • Rappel de la séance du 17 décembre 2015

Mairie de quartier des Quatre-moulins -Tous les CCQ représentés

Proposition de travailler à partir des trois thèmes qui étaient ressortis lors de la première rencontre (octobre) : construire un parcours de découverte de la ville, recueillir la mémoire, inventorier le patrimoine.

Pour chaque thème, trois questions sont posées :

Construction de parcours de découverte de la ville

a.     Que souhaitez-vous montrer de la ville à travers ces parcours ?

b.     Quelle(s) histoire(s) souhaitez-vous raconter ?

c.     Y-a-t’il des personnes qui peuvent aider ?

Recueil de mémoire

a.     Auprès de qui souhaitez-vous effectuer ce recueil de mémoire ?

b.     Quels sujets souhaitez-vous aborder ?

c.     Y-a-t’il des personnes qui peuvent aider ?

 

Inventaire du patrimoine

a. De quel(s) patrimoine(s) parle-t-on ?

b. Comment procéder ?

c. Y-a-t’il des personnes qui peuvent aider ?

Trois groupes de travail/ 15’ par groupe pr chaque thème

Mise en commun

Proposition de s’inscrire pour travailler sur une des thématiques par la suite

  • Compte-rendu du groupe Parcours (08/03/2016)

Objectif= Choisir une histoire à raconter et en faire un parcours de découverte de la ville

Compte-tenu des thématiques et de l’envie d’une démarche collective, il nous a semblé intéressant de faire en sorte que chacun des groupes puisse enrichir les autres. De fait, nous sommes partis dans l’idée de faire travailler un groupe sur le parcours. Puis les deux autres groupes dédiés au recueil de mémoire et à l’inventaire du patrimoine pourront venir alimenter le contenu du parcours.

Proposition de mise en pratique au moment des Journées du patrimoine les 17 et 18 septembre.

Le parcours doit être :

  • proposé à l’échelle de la Ville
  • accessible au plus grand nombre

Il peut être envisagé en plusieurs étapes = parcours à plusieurs entrées

5 thèmes étaient ressortis majoritairement lors de la rencontre de décembre

Le lien terre/mer – Comment la mer a façonné la ville les ponts Les perspectives/ les belvédères Le Brest artistique Un petit cœur d’histoire

C’est la thématique du lien entre la mer et la terre qui est choisie à la majorité.

Par rapport au thème choisi, chacun propose des lieux/évènements/personnages pour l’illustrer.

LES PORTS

Le port de commerce

La poldérisation – la terre gagnée sur la mer

La réparation navale

La grue classée

La conquête de la mer

Les liaisons maritimes

Les commerces

La culture

Porstrein

L’histoire du port – début dans la Penfeld

Océanopolis – un bâtiment (architecture), un lieu de visite intergénérationnel

Le port de plaisance

La plage du moulin blanc

La rade

LES CAPUCINS

Le plateau

La Marine et la construction navale

Les ouvrier(e)s

 

 

LA PENFELD

= porte maritime de Brest

La mer qui remonte dans la Penfeld

La géologie dans l’architecture

Le bagne

LES FORTIFICATIONS

Le château – la motte féodale

La tour Tanguy

Richelieu, le développement de Brest, port militaire

Vauban, le grand bâtisseur

 

LE MONDE AGRICOLE –DE LA CAMPAGNE A LA VILLE

L’urbanisation après guerre (Bellevue)

Les hauts de Penfeld

LES CONNECTEURS

Les ponts de Recouvrance et de l’Harteloire

Le cours Dajot

Le monument américain

La base sous-marine

LES PERSONNAGES

Les explorateurs

Lapérouse

Jean Cras

 
LES JARDINS

Le vallon du Stang alar – la nature : l’eau, l’accès à la mer, les animaux, les plantes exotiques, le conservatoire botanique

Le jardin des explorateurs

 

LA CORNICHE DE STE ANNE

Maison blanche,

l’œuvre Brest, porte océane

le jardin de Kerbonne

Ste Anne du Portzic – la pointe

Le goulet de Brest- le phare, la pointe des Espagnols, la rade abri

 

Mise en place de la séance de travail

  • Deux groupes s’installent : un groupe « recueil de mémoire » (animé par Amélie) et un groupe « Inventaire du patrimoine » (animé par Pierre-Yves).
  • Objectif : affiner les thèmes qui pourront venir enrichir les contenus du parcours, en fonction de son itinéraire, de sa thématique centrale.
  • Méthode :
    • à partir des propositions faites le 17 décembre, sélectionner les sujets en lien avec la thématique « Terre/mer »
    • définir des personnes ressources
    • définir une méthode de recueil de mémoire/ d’inventaire du patrimoine

Les ressources : les archives municipales, les archives de la Marine, les Amis de Recouvrance, les journaux de quartier, les associations de mémoire, les maisons de retraite

Les secteurs du front de mer ————-à

 

Les thèmes  :

V

St Anne

De la plage jusqu’aux 4 pompes

La corniche

Des 4 Pompes à la porte Jean Bart

Penfeld

De la porte Jean Bart jusqu’au Château

Port de Commerce

De la marina du port du château jusqu’au rond-point H Melville

Port de Commerce

du rond-point H Melville jusqu’au port du Moulin Blanc

Stangalard

Jusqu’à la plage du Moulin Blanc

LES PORTS

La conquête de la mer

Intergénérationnel

La rade

Le phare

Le port de Maison Blanche

Le port militaire

La base sous-marine

L’histoire du port – début dans la Penfeld

 

Le port de commerce

La grue classée

Les liaisons maritimes

Porstrein

Le port de plaisance

Le port de Poullic al Lor

Le bas de la rue Pierre Sémard

Le Liberty ship

La poldérisation – la terre gagnée sur la mer

La réparation navale

Le port de plaisance

 

La plage du moulin blanc

 

LES PERSONNAGES

Les résistants

Les artistes

Les bâtisseurs

Les explorateurs

Les figures

Les explorateurs

Lapérouse

 

La mémoire ouvrière

Richelieu, le développement de Brest,

Vauban, le grand bâtisseur

Jean Cras

Yffic Maire du Port de

Les navigateurs

Les résistants / constations sociales
LA CULTURE

 

l’œuvre Brest, porte océane

 

La maison de la Fontaine La Carène

Le Fourneau

Le Musée du Château

Les fresques

Océanopolis – un bâtiment (architecture), un lieu de visite

Mémoire d’esclavage

L’étrave Espoir II

LES ACTIVITES ECONOMIQUES Penfeld avant l’arsenal La Criée, la vente du poisson

La vente de vin, « le pinardier »

Le charbon

Le chantier du Guip

La CCI

Le casino plage du vieux St Marc

La guinguette

La thalasso près du rd point du gaz (Gérard Cissé)

LES LAVOIRS

LES FONTAINES

LES COURS D’EAU

 

La vallée du Névez (M. Le Lan – restaurateur) Aiguade des 4 Pompes

Maison de la fontaine

Fontaine Jean Bart Porstrein Lapierre – four à chaux, fontaine Dour Braz rue Brigadier Le Cann
LA PENFELD

porte maritime de Brest

 

La mer qui remonte dans la Penfeld

La géologie dans l’architecture

Le bagne

LES CAPUCINS

 

Le plateau

La Marine et la construction navale

Les ouvrier(e)s

 
LES FORTIFICATIONS

 

La tour Tanguy

 

Le château – la motte féodale

port militaire

le bagne

LES CONNECTEURS

 

Les ponts de Recouvrance et de l’Harteloire
LE MONDE AGRICOLE – DE LA CAMPAGNE A LA VILLE Les hauts de Penfeld L’urbanisation après-guerre (Bellevue)

 

Le lien port / agriculture
LES JARDINS le jardin de Kerbonne

Le jardin des explorateurs

 

Le jardin de l’Académie de Marine Les jardins ouvriers Le vallon du Stang alar –conservatoire botanique
LES CORNICHES

 

Maison blanche,

Ste Anne du Portzic – la pointe

Le goulet de Brest- le phare, la pointe des Espagnols, la rade abri

 

 

Ecole Navale

Le cours Dajot

Le monument américain

Gambetta

Merle Blanc

La gare

Escalier de l’impératrice

 

 

 

CR réunion Label ville d’art et d’histoire – 17/12/2016

 

L’objectif de cette rencontre (et de celles qui suivront) est de faire des propositions concrètes d’actions de valorisation et d’animation du patrimoine qui pourront trouver leur place:
1) dans le dossier de candidature
2) être mis en œuvre de manière concrète à destination des habitants, des touristes etc. Continuer la lecture