Saint Louis/Harteloire (historique express du quartier).

Le quartier de l'Harteloire, inauguré en 1895 et organisé autour d'une place triangulaire, tire son nom du Comte de l'Harteloire qui possédait au 18è siècle, des terres extra-muros. Celles-ci seront annexées par la Municipalité pour étendre la ville de Brest.


Le Chevalier de Fautras (18è siècle) présente à Louis XVI le projet de construction des Halles Saint Louis souhaité par les Brestois. La Municipalité l'en remercie le 19 Septembre 1785 en nommant "Fautras" la rue allant des Casernes à la rue de la Mairie (rue de Lyon actuelle).


La caserne Fautras (2è Colonial), achevée en 1819, est détruite pendant la Seconde Guerre Mondiale. Son péristyle est désormais installé Boulevard Jean Moulin, dans un square.


La construction de l'église paroissiale Saint Louis démarre en 1688. Elle est bénie en 1702 et le curé la partage avec les Jésuites. L'église comporte alors un clocher circulaire (de style jésuitique), son portail abrite les statues de Saint Pierre et Saint Paul. Au 18è siècle, l'intérieur se pare de marbre (colonnes, maître-autel de marbre rouge offert par Louis XV et réalisé selon les plans de l'ingénieur Frézier) et de statues de Charlemagne et Saint Louis. Hôpital pendant la Révolution, elle s'enrichit, au XIX siècle, d'orgues et de vitraux narrant, notamment, la vie de Saint Louis. Incendiée le 14 Août 1944 par les Allemands, elle laisse place à une nouvelle église consacrée en 1957.


Les Halles Saint Louis furent entièrement reconstruites en 1896 sous la Municipalité Delobeau en remplacement de bâtiments datant de 1844-1845. Les Halles et les rues adjacentes, le long de la Grand'Rue (rue Louis Pasteur) descendant vers le quartier de Keravel, accueillaient le principal marché de Brest. Le Marché aux Fraises se tenait derrière l'église Saint Louis. La Place Marcellin Berthelot, au bas de la rue de la Rampe (rue Jean Macé) tenait son surnom de Place Médisance des commérages des marchandes d'oeufs et de beurre qui s'y retrouvaient lors du marché. Les marchandes de crêpes et de légumes occupaient le parvis à l'extérieur des Halles et les laitières se partageaient le Marché Pouliquen (petite place entre la rue Algésiras et la rue de la Mairie). Les Halles actuelles datent de 1954.