Projet Ramasse-crottes

Projet porté par Daniel Théau

Faire sponsoriser la fabrication des ramasse-crottes par les fabricants et vendeurs d’aliments pour chiens et distribuer des bons d’achat pour ramasse-crottes avec les boîtes d’aliments.

Constat : malgré les nombreuses plaques « trottoir, pas crottoir » et la mise à disposition de distributeurs de sacs en plastique pour ramasser les excréments de chiens, nos trottoirs continuent d’être souvent souillés, fort désagréable et mauvais point pour le tourisme.

Pourquoi ? par individualisme et incivisme, avec tendance de la majorité de nos concitoyens à ne pas dénoncer l’incivisme en présence de flagrant délit par peur de réaction violente du fautif

Probablement certaines personnes éprouvent-elles un réel dégoût à tenir dans leur main, les excréments de leur chien encore chauds séparés de leur peau seulement par un mince film de plastique transparent

Solution proposée : ce ramasse-crottes comporterait :

  • une partie principale faite d’un cube creux, de 10 cm d’arête, en matière plastique dure, face supérieure pleine, chacune des faces latérales, pleine et comportant le long de sa médiane verticale une gorge verticale à l’intérieur de laquelle peut pivoter une tige solidaire d’une plaque carrée horizontale de 5 cm de côté de sorte que les 4 plaques de 5 cm de côté puissent, soit laisser la face inférieure du cube vide, soit la rendre pleine. Ainsi, lorsqu’il y a une crotte à ramasser, le cube en position ouverte est posé et maintenu au dessus de cette crotte, puis les 4 plaques de la face inférieur sont rapprochées et affrontées pour fermer cette face et ainsi emprisonner la crotte dans le cube
  • une canne (éventuellement télescopique) solidarisée à cette partie principale, permettant d’en faciliter le transport
  • un système mécanique simple (type frein de vélo actionnable depuis le haut de la canne) permettrait de commander de façon synchronisée les positions des plaques de la face inférieure : en général fermée grâce à un ressort, et ouverte lors du ramassage puis du vidage et lavage
  • un tuyau, genre tuyau d’arrosage avec un robinet ou un clapet d’arrêt, qui resterait à la maison où il pourrait être connecté, d’un bout, à un robinet, de l’autre à un raccord sur la face supérieur de la pièce principale. Ainsi, à la maison, la partie principale, tenue par l’intermédiaire de la canne, serait vidée puis lavée dans la cuvette des WC, sans contact proche avec les mains
  • une forme de cube facilite la description, mais il est probable qu’une forme cylindrique soit plus pratique
  • différents perfectionnements additionnels sont imaginables

Pour inciter (contraindre ?) les maîtres à ramasser :

Faire sponsoriser la fabrication des ramasse-crottes par les fabricants et vendeurs d’aliments pour chiens et distribuer des bons d’achat pour ramasse-crottes avec les boîtes d’aliments

On pourrait imaginer qu’une évolution des réglementations permette de verbaliser les personnes qui promènent un chien en n’étant pas munie de ramasse-crottes