Associations du quartier

FdT29

article paru dans "La lettre de Brest-Centre" n°5

La Fédération d’Education Thérapeutique du Finistère (FDT 29) est une association située au pôle santé de Kérigonan 16 rue Alexandre Ribot à Brest. Elle propose des  modules adaptés sur 3 mois pour aider les personnes présentant un risque cardio-vasculaire (hypertension artérielle, cholestérol, diabète, surpoids ou obésité, tabagisme…) et respiratoire (bronchite chronique). Ces modules intéressent les adultes mais aussi les enfants et adolescents.
Ces modules se déroulent sur 3 mois, et proposent des ateliers pratiques encadrés par un professeur de sport et une diététicienne formés (3 ateliers d’activité physique par semaine et un atelier diététique ou cuisine par semaine).
L’objectif est bien d’aider au changement d’habitudes de vie, de donner aux personnes l’envie de bouger régulièrement, d’adapter leurs recettes de cuisine, pour réduire les risques de développer ou d’aggraver une maladie cardiovasculaire ou respiratoire_ en lien avec le médecin traitant.
 Les modules ont lieu en avril, septembre et janvier chaque année.

Contact :   FDT 29
tél :  06 74 92 41 91




Wanted Bénévoles !

article paru dans "La lettre de Brest-Centre" N°5

Phénomène nouveau, l'engagement des citoyens diminue et les associations peinent à trouver leurs bénévoles.

 

A Brest, France Bénévolat met tout en œuvre pour répondre à ce nouveau besoin.
Association elle-même et créée à la demande des autres associations, elle baigne dans le tissu associatif. A part le secteur sportif qui semble avoir plus de facilités à «recruter», les demandes de bénévoles proviennent de tous les domaines couverts par les associations brestoises : que ce soit dans le social (lutte contre l'exclusion, insertion par le travail, solidarité…), l'aide aux personnes âgées, le médical (soutien aux personnes malades, aux personnes handicapées, …), le soutien scolaire, la culture, l'environnement, les droits de l'homme, toutes les associations brestoises peuvent faire appel à France Bénévolat et pour la plupart elles le font.
Le centre de Brest reçoit près de 150 personnes chaque année en quête de bénévolat. Lors de ces entretiens, France Bénévolat présente les associations pouvant répondre aux désirs de ses visiteurs et organise la mise en relation ; un mois après, un suivi auprès  des demandeurs est réalisé.


Qui peut-être bénévole ?

Le bénévolat n'est pas réservé aux retraités : près d'1/3 des personnes rencontrées par France Bénévolat, ont moins de 25 ans ! Un peu plus que de retraités. Signalons la possibilité pour les personnes ayant participé aux activités d'associations de les faire prendre en compte dans le cas de VAE (Validation des Acquis de l'Expérience) par la création d'un «Passeport Bénévole». Les demandes de bénévolat sont un domaine où la parité n'est pas respectée : deux fois plus de femmes que d'hommes ! Tout le monde a du temps (un peu ou beaucoup), de la bonne volonté, une expérience ou des talents à faire partager. Tout le monde peut être bénévole : il suffit de vouloir travailler en équipe pour une cause à laquelle on adhère.
Les motivations des bénévoles sont variées : militantisme « concret », envie de partage, de rencontres d'autres milieux socio-culturels.
Il n'y a pas de «bonnes»  ou de mauvaises associations, les « petites » souvent moins médiatisées que les « grandes » ont autant besoin de bénévoles.
Toutes se «professionnalisent» ne serait-ce que pour faire face aux règlementations et aux besoins de plus en plus divers de leurs adhérents. Que ce soit par les associations qui mettent en place des «parcours d'intégration» ou par France Bénévolat qui organise, en relation avec la mairie des stages de formation pour eux, les bénévoles ne sont pas abandonnés.


        Francoise Houard
        France Bénévolat
1, rue de l'Harteloire - 29200  BREST
tél._: 02 98 43 06 62
francebenevolatbrest@wanadoo.fr
http://www.francebenevolat.org

MJC Harteloire

 

La maison des Jeunes et de la Culture de l’Harteloire est composée d’une équipe de bénévoles et de professionnels, qui propose une large gamme d’activités socioculturelles. Sa marque de fabrique ? « Convivialité et plaisir de partager ».
Au centre ville, la Maison pour Tous, tient à s’inscrire dans l’animation du quartier, ouverte à tous. Pas besoin d’être adhérent pour assister aux spectacles et aux concerts, voir les expositions, assister aux Apéro-langues, bavarder dans la langue favorite ou passer boire un café, le samedi matin avec les animateurs et les bénévoles.
Vous ne connaissez pas encore la MJC ? Rendez-vous le samedi 12 décembre pour la découvrir, autour d’un petit déjeuner à partir de 9 h 30.
L’Apéro langues aura lieu le jeudi 3 décembre à 18 h 30 et une table vous y attend.
Les 9 et 13 décembre le Festival Plein les Mirettes s’arrête à la MJC, pour ouvrir le monde du spectacle enfants.
Jusqu’au 15 décembre, clin d’œil sur l’exposition «  Les artistes de Camaret ».
Bientôt une superbe signalisation aux couleurs de la MJC apparaitra sur la façade pour un accueil en beauté dans ce lieu si convivial.
Vous pouvez consulter la brochure de la MJC dans ses locaux 39 Avenue Clémenceau à Brest ou sur son site internet : www.mjc-harteloire.fr. Vous pouvez aussi prendre contact à l’adresse suivante :
 
 

Vert le Jardin

Entretien avec Céline Le Bihan, chargée de communication de « Vert le Jardin » :
 
Un peu d'Histoire ...
L'association « Vert le Jardin » qui a vu le jour en 2000, à l'initiative de plusieurs associations brestoises, est le fruit d'un rencontre entre l'outil jardin et des personnes en difficulté sociale, économique ou relationnelle : le projet de jardiner dans une ville pour des personnes ayant plein de besoins pouvait donner lieu à la création d'une association. Aujourd'hui, « Vert le Jardin » s'adresse à tous publics : associations et habitants.
 
Promouvoir et développer les jardins partagés :
L'association se donne pour objectifs de promouvoir les jardins déjà existants et de développer des jardins partagés (partage du jardinage et du jardin) par la création de nouveaux jardins.
 
De New York à Brest :
Les « jardins partagés » (l'expression, récente, remonte aux années 2005-2006) sont à la fois les « petits frères » des jardins familiaux et des « jardins communautaires » de ville (« community gardens ») de New York et d'Amérique du Nord, gérés collectivement et solidairement dans les années 70 par les habitants sur des friches (« délaissé urbain ») de leur quartier. Les jardins partagés qui apparaissent en France dans les années 90 résultent de ces deux modèles de jardin.
 
Ces jardins, ouverts à tous, occupent le plus souvent l'espace public et sont gérés en concertation avec les services techniques des villes et les habitants. Ces derniers laissent libre cours à leur imagination pour les façonner selon leurs envies, aucun modèle-type n'étant imposé. Ce sont, cependant, des jardins soucieux de l'environnement (même s'ils ne bénéficient pas du label « bio ») : désherbage à la main, pas (ou peu) d'utilisation de produits chimiques, usage de compost ou d'un récupérateur d'eau ...
 
A Brest, les jardins partagés sont nombreux : on en compte environ 35 sur l'ensemble des quartiers brestois dont 5 au Centre-Ville, répartis sur deux secteurs : le « Ty Jardin » (25, rue du Dr Pouliquen), le Bois Blanc (« Coat Gwenn ») au Foyer de l'Adoration (rue Coat Ar Gueven) et le rond-point de Kerigonan (rue Becquerel) à Saint Martin; un tout petit jardin sur terrain privé mis à la disposition d'une poignée d'habitants rue Victor Hugo et un dernier, entretenu tous les quinze jours par un public du CCAS, rue de la République à Saint Michel.
 
Espace privé et espace public :
Actuellement, l'association réunit une vingtaine de bénévoles « actifs » autour des cinq salariés (Michel, Céline, Isabelle, Elvira et Martine) et regroupe entre 500 et 600 personnes de toutes catégories socio-professionnelles, de tous âges, de tous pays, sur le réseau des jardins partagés. Elle a développé un partenariat avec la Ville de Brest et étudie les demandes, fort nombreuses, d'habitants de Saint Martin et de Saint Michel avec la Mairie de Quartier de Brest-Centre. Tout copropriétaire ou propriétaire d'immeuble qui le souhaite, signe une convention mettant la parcelle à disposition de « Vert le Jardin » qui redistribue ensuite le jardin aux habitants de l'immeuble. Le manque de terrain disponible, inhérent à tout centre-ville, notamment sur Saint Martin et Saint Michel, constitue la principale difficulté rencontrée par l'association qui ne peut satisfaire toutes les demandes.
Les habitants qui n'ont pas de jardin, sont invités à décorer leur balcon ou leurs balconnets et peuvent faire appel à l'association qui les conseillera dans la création de jardinières.
Pour ce qui est des jardins publics, la volonté est d'inciter la collectivité à redonner du sens à l'espace public utilisé généralement par les propriétaires de chien, les jeunes mamans et les publics marginaux.
 
Activités et événements :
« Vert le Jardin » propose des Ateliers Jardin très techniques sur le compostage, le purin d'ortie, la confection de crème de soins à l'aide de produits naturels. La participation demandée s'élève à deux euros par Atelier. Elle organise aussi des concerts ou des Fêtes.
A noter sur votre agenda : Fête de l'Hiver à Saint Martin autour du 21 Décembre 2009.
 
Contact :
L'association vous accueille le mardi après-midi pour une visite de son « Ty Jardin », 25, rue du Dr Pouliquen ( à Saint Martin, face au Jardin Laennec)
ou :
Visite virtuelle sur le site « Vert le Jardin » : www.vertlejardin.infini.fr