L’arbre empathique va enfin bourgeonner…

L’arbre empathique est une sculpture d’Enric Ruiz Geli installée en 2013 à Brest, en bas de la rue de Siam, dans le cadre de l’installation de la ligne de tram.

D’une hauteur de 12 mètres elle était prévue à l’origine pour être mi métal, mi végétale, 43 capsules hydroponiques contenant terre et substrats devaient héberger plus de 80 plantes.

Ce volet végétal a été réalisé par l’architecte paysager Sylvia Burès.

Au delà des intentions d’origine, l’installation et la vie de cette sculpture ont subit plusieurs problèmes techniques menant à un état actuel purement métallique, sans aucune végétation installée.

J’ai rencontré ce matin la restauratrice en charge d’examiner en première phase d’analyse l’état actuel de l’œuvre (fondations etc.).
Elle est assisté d’un électricien pour vérifier l’état des circuits électriques (caméras et capteurs divers reliés aux écrans) et hydroponiques (système d’alimentation des végétaux censé être autonome)

Bien que la ville ai achetée l’œuvre, elle n’en est jamais complètement propriétaire car l’artiste reste propriétaire des droits moraux.

Un point sera établi entre les services (en concertation avec le CCQ!) car les espèces végétales à réinstaller devront êtres adaptées au climat Brestois.