CR réunion Déplacements – 12 mars 2018

Après un tour de table qui a permis à chacun de se présenter, Philippe Saget a rappelé les grandes lignes de fonctionnement des groupes de travail du CCQ BC et indiqué, en s’appuyant sur video et photos, les 3 actions précédemment réalisées par le CCQ Brest-Centre (ou avec sa participation).

1 – Cheminements éphémères

En réponse à l’appel à projets du Plan Piétons de Brest métropole:

* Cheminement éphémère de Saint Martin à La Carène (salle de spectacles, au Port de Commerce) par le cimetière Saint Martin, la Rue Commandant Lucas, la passerelle au dessus des voies ferrées et le quartier du Merle Blanc

* Cheminement éphémère de la Place Albert 1° à la Fac Ségalen, par la Rue Lamotte-Picquet puis le sentier près de l’entrée (fermée) du tunnel Heurtebise, continuant vers le Sud, à l’Ouest de la caserne de pompiers, de la piscine Foch, du stade et du gymnase Foch. Ce cheminement, en grande partie à l’abri des nuisances sonores du trafic routier de l’Avenue Foch et de la Rue Lamotte-Picquet, offrant de belles vues sur la Rade, intéresse les étudiants qui se déplacent entre la Fac Ségalen et le Resto U du Bouguen, il peut être un peu boueux par temps de pluie (rare). Il est possible que son amélioration et pérennisation soient incluses dans les prochains travaux de rénovation du gymnase Foch par BM.

Pourquoi éphémères ? Parce que le CCQ est une instance consultative, une instance de proposition qui n’a pas de légitimité pour prendre des décisions qui engagent dans la durée et pour dépenser l’argent des contribuables. Les bonnes propositions sont susceptibles d’être pérennisées par les élus.

2 – Participation, en mai 2017, à l’événement A pied sur le pont (Pont Schuman, souvent dit du Bouguen) avec les étudiants de géo-architecture qui y présentaient une exposition photo.

3 – Cheminement éphémère entre la gare SNCF et la station tram Liberté

Dénommé « La Rose des Temps »

Réalisations de marquages au sol éphémères, faisant suite à une demande de la SNCF d’aider les voyageurs à s’orienter à leur arrivée à la gare de Brest (petits pas tracés au sol, signalétique pour la station du Bus 3 qui va vers Océanopolis, rose des temps sur le parvis de la mairie).
L’impression dominante est que cette signalétique a besoin d’être améliorée et complétée par une signalétique verticale.

Ensuite, diverses interventions et propositions :

  • Besoin de faciliter le repérage des parkings à vélos couverts
  • Rue Dupleix, sorties de magasins fréquentés qui n’ont pas de passage piétons protégés en face, générant de multiples traversées « sauvages »
  • Rue de Siam, le régime des priorités est difficile à comprendre, conforme à la logique des juristes mais pas immédiatement lisible ; résultat : piétons et automobilistes se méfient les uns des autres, ce qui génère le principe « priorité au plus culotté » et quelques invectives
  • Le Boulevard Jean Moulin a focalisé plusieurs interventions : dangerosité des traversées piétonnes près du virage de la Cité Suffren en raison des stationnements sauvages qui bouchent la visibilité, stationnement sauvage dangereux dans le virage au niveau de la porte des Cordeliers.
  • Un nouveau cheminement éphémère pourrait être étudier depuis la place Albert 1er en passant sous le pont de l’Harteloire avec une suggestion d’apposer, sur la grille côté Penfeld, des photos de la rive opposée avec une illustration et une synthèse historique des différents bâtiments, pour permettre aux promeneurs qui ne connaissent pas, d’identifier le panorama. Tout le monde présent a estimé que ce lieu de promenade pédestre agréable doit être valorisé
  • Le stationnement sauvage sur les trottoirs dans le secteur proche du carrefour Rue de Denver – Rue Pierre Brossolette pose des problèmes difficiles aux riverains (entre autres en leur bloquant l’accès aux poubelles)
  • Le secteur du carrefour Rue Pierre Sémard – Rue du Merle Blanc, dangereux pour la sortie des véhicules. Il devrait être réaménagé prochainement.
  • Problème de la compatibilité entre stationnement autour du rond central et absence de passage piétons pour y accéder, Place Nicolas Appert

Proposition 

Offrir des facilités de stationnement gratuit aux clients des magasins du centre-ville pour leur permettre de venir en voiture retirer leurs achats volumineux

Information

Samedi 17/03/2018, Le Fourneau organise une journée destinée à permettre aux habitants de donner leur avis au sujet des constructions et aménagements futurs du Port de Commerce

La majorité des présents s’étonne de la persistance d’une tolérance élevée au stationnement sauvage dans certains secteurs, contrairement à ce qui avait été annoncé fin 2017 avec l’arrivée de la voiture ZOÉ…

A retenir

Chacun repart avec un plan du quartier sur lequel il pourra marquer ses propositions ponctuelles et ses photos pour la prochaine réunion : le 24/04/2018 – 18h30 – salle Chertemps