Elaboration du plan Alcool à Brest

Version imprimableEnvoyer par courrielversion PDF

A l’issue de la journée plan alcool qui s’est déroulée au Quartz le 16 novembre dernier, plusieurs pistes de travail ont été élaborées. A partir des constats et des propositions de chacun, 2 axes de travail ont été définis permettant d’aborder la thématique «  consommation excessive d’alcool ».

Cette  réflexion se mène  à travers 2 ateliers, ayant pour but de définir un plan d’action permettant de réduire les effets néfastes de l’alcool dans les différents environnements. 

  • Ateliers 1 : Milieux du travail, familial, sportif ou de l’éducation (primaire, collège, lycée et études supérieures)
  • Ateliers 2 : Milieux festifs et de l’espace public,

 

Parmi  les constats et les propositions écrites, il nous a été demandé de  sélectionner celles qui nous semblaient les plus urgentes et les plus importantes. Il en ressort pour :

Atelier n°1

La famille : Eduquer les parents de demain : passer par l’école (dès la maternelle) pour éduquer « les ado » sur la consommation d’alcool

Le Sport : Mise en application de la loi Evin, et de la charte des clubs sportifs

L’Education

  • Rendre obligatoire le PCS1 à la fin du cursus scolaire avec module sur la prévention des conduites à risque
  • Développer les formations existantes à destination des acteurs y compris les médecins généralistes, professeurs
  • Rapprocher justice-police et soin-prévention

Le Travail : Sujet à terminer lors de la prochaine réunion. Appliquer la loi

 

Atelier n°2

Trois axes de travail se dégagent : Prévention, transports, nuisances nocturnes

Développer la Prévention de la surconsommation d’alcool :

  • Par les pairs, mobilisation des étudiants à l’UBO et sur les réseaux sociaux
  • Des plus jeunes, à l’école sur les conduites à risque
  • Sensibilisation des commerçants à la vente d’alcool
  • Favoriser l’accès au matériel de prévention

Améliorer et adapter le transport, permettre des déplacements sécurisés, horaires adaptés, développement du covoiturage, baisses des tarifs de nuit, sensibiliser les autos écoles, les constructeurs automobiles, les taxis, etc..

Nuisances nocturnes : ce sujet sera abordé lors de la prochaine réunion.

 

Deux autres réunions sont prévues fin avril pour terminer ces ateliers. Fin 2017, les grandes lignes du plan alcool brestois devraient voir le jour.