CR de Robert Cloarec concernant le parcours d'interprétation "Balcon sur la Penfeld" - 11/04/2016

J'ai participé ce lundi (toute l'après-midi), pour la troisième fois à un groupe de travail sur le parcours d'interprétation "Balcon sur la Penfeld".

Je vous adresse donc un compte-rendu tout à faire informel, je m'autorise à dire "amical". Mon souhait est tout simplement de raviver ou entretenir l'attachement qui nous relie toutes et tous comme les nombreux PONTS, à notre ville

Il s'est agi cette fois d'être membre d'un jury qui a avait pour tâche de définir un choix entre les trois entreprises retenues (sur une dizaine ou quinzaine je crois) pour présenter une approche (pas encore tout à fait un projet) de ce que pourrait être ce parcours sur 7 kms. Il doit être ludique certes mais aussi intéressant afin de d'informer sur l'histoire du lieu et tout cela d'une façon simple, évidente, immédiate. Cette réalisation est relativement compliquée car de surcroît il faut concilier le brestois certes, mais aussi le touriste (pour l'attractivité de la ville), l'enfant, le vieillard, la personne handicapée, le grand public....  

Nous étions une dizaine, surtout des personnes issus de Brest métropole (patrimoine, culturel, mairie 4 moulins, jardins... etc... donc des experts dans leur domaine) et deux membres des CCQ brestois (une représentante des quatre-moulins qui avait déjà beaucoup travaillé sur le synopsis muséographique et moi même pour le Centre). Notre présence à tous les deux était surtout pour le "regard" du citoyen usager, mais néanmoins responsable : les contraintes budgétaires sont bien réelles (donc pas de fantasme). Il m'a semblé indispensable de plutôt bien connaître l'ensemble du parcours, afin de mieux appréhender la pertinence des  candidats. 

Le parcours aura HUIT stations Rive Droite et une Rive Gauche : téléphérique Siam.

Les participants des 3 entreprises (atelier Sompairac, LINKS conseils associés, INCOGNITO) : architecte scénographe, muséographe, graphiste... avaient 30 minutes pour exposer leur démarche (j'ignore le détail du cahier des charges) et 20 minutes pour répondre à nos questions. Nous avions 10 minutes chaque fois pour débriefer entre nous. 

Chaque société a apporté sa vision de la démarche, avec bien entendu beaucoup d'originalité, voir de passion.

La réalisation peut être multiple : abris légers variés dans la construction mais avec bien entendu une vue,  panonceaux ou panneaux avec différents matériaux (métal, bois...),  marquages au sol sur la station mais aussi pour indiquer les suivantes à droite comme à gauche, images d'histoire ou bandes sons, petits supports de jeux pour les enfants (voir pour les grands) dans le sens de la découverte du lieu...tout peut être raisonnablement possible ! 

Je vous livre en pâture quelques mots ou phrases clefs énoncées par les candidats  : attractivité de la ville, milieu complexe, une entité,  décrypter ce que l'on regarde, parcours urbain et nature, nouveau regard sur Brest, modulable, homogène, franchissement (sous le pont de Recouvrance), contemplation, valorisation de la mémoire collective, s'adresser au passant.... cette liste est non exhaustive. Elle résume toutefois les possibilités offertes sur un parcours disons-le extrêmement riche et dense. 

Je vous invite d'ailleurs à vous promener dans les différentes stations, du moins celles accessibles :

  • Rive droite : Jardin des explorateurs, tour Tanguy (placettes), le jardin du 2ème dépôt "la Cayenne et la rue Pontaniou",  l'atelier des Capucins, belvédère Césaria Evora,  la station tram des Capucins, les remparts de Quéliverzan et le parc de Kervallon, la porte de l'arrière-garde
  • Rive gauche : le téléphérique Siam, 

 

Donc à l'issue de ces différents exposés puis d'un débriefing final nous avons émis des avis : insuffisant, moyen, satisfaisant avec une note de 1 à 3  et cela sur le parcours, les moyens humains, et ..... (j'ai oublié). Peu importe d'ailleurs puisque l'unanimité  s'est aisément réalisée pour l'une des entreprises. Ce choix sera porté à la connaissance des élus qui décideront de celle retenue. Cette dernière présentera ensuite un projet qui pourrait être finalisé pour les 5 premières stations à l'automne 2017 (au plus tôt ?).

Les différentes composantes du jury, et bien d'autres personnes intéressés (experts, riverains....) seront associées à la maquette de chaque station.

Il m'est difficile d'être plus précis par déontologie à l'égard des entreprises (il y a déjà de l'investissement dans la démarche) et par respect des décideurs. 

Je retiens que sur un parcours aussi  extraordinaire dans sa variété (mer, terre, urbain, nature) et si beau nous avons le droit de nous enthousiasmer et de faire connaître ce projet.  Chacun d'une façon ou d'une autre doit pouvoir y apporter ses connaissances, sa sensibilité et/ou son ressenti pour un lieu de promenade, d'évasion, de "rencontres légères", c'est à dire d'échange fugitif ,poétique,  curieux, sur le site avec pour grand plaisir celui d'Aimer notre ville.

Bonne journée à tous

Robert Cloarec (CCQ Centre)