Le Fourneau - https://www.lefourneau.com/ - il y a : 4 semaines 3 jours
Le Maire de l'Ile Molène reçoit Le Manifeste pour la création artistique en espace public des mains des co-fondateurs du Fourneau

En ce mercredi 20 septembre 2017 , il était exactement 12H27 à la Basse Mer sur Ledenez lorsque Michèle Bosseur et Claude Morizur, co fondateurs du Fourneau de Brest et leurs complices ont remis symboliquement à Daniel Masson, Maire de la Commune de l'Ile Molène, un exemplaire dédicacé du Manifeste pour la création artistique en espace public .

Ce geste symbolique vient sceller le pacte de partenariat établi pour 3 ans entre le Centre national des arts de la rue et la commune.
L'occasion de revenir sur les 10 jours de résidence et de collecte de rêves de la Gazinière Compagnie co organisée au printemps 2017 en complicité avec l'École primaire et le Collège, le Comité des Fêtes, les commerçants , les Molénaises et les Molènais volontaires. On se souviendra longtemps de "La garden rêve party" du samedi 8 avril 2017 à 15h33 chez Lolotte !
L'occasion aussi de se projeter sur 2018 car Fourneau, Commune, DRAC Bretagne , Département du Finistère, Comité des Fêtes, Ecole et Collège des Iles du Ponant travaillent déjà sur une nouvelle aventure printanière intitulée "J'ai ouï dire". Tout un programme, silence et bouche cousue en attendant !

Le Fourneau - https://www.lefourneau.com/ - il y a : 5 semaines 1 jour
Teatro Container présente La Cocina Pública en France les 17 et 23 septembre

La compagnie chilienne Teatro Container, jumelée avec le Fourneau depuis 2016, présente sa dernière création La Cocina Pública en France !

La Cocina Pública est un atelier de cuisine nomade, hébergé dans un container maritime, qui voyage dans les villes et les quartiers en créant des rencontres culturelles autour de la table. En août 2016, ils avaient passé quelques jours en résidence au Fourneau, avant de partir pour le festival de Tarrega en Espagne.

Ils seront le dimanche 17 septembre avec le Théâtre Jean Vilar à Vitry-sur-Seine et le samedi 23 septembre avec le Théâtre Louis Aragon à Tremblay-en-France juste après Sillas de la compagnie Furinkaï, autre création soutenue par Le Fourneau.

Souvenez-vous... aux Ateliers des Capucins en février dernier, la première de Sillas dans le cadre du festival DansFabrik. L'occasion de (re)voir notre interview de Satchie Noro sur cette résidence de création in situ.

Le Fourneau - https://www.lefourneau.com/ - il y a : 5 semaines 2 jours
Théâtre de rue : une Table commune réunit 40 convives à Vitré (35)

Une Table commune a réuni 40 convives à Vitré (35) ce jeudi 14 septembre. L'invitation émanait de l'association "Rue des Arts" et de ses citoyens militants à l'origine du Festival DésARTiculé à Moulins. Parmi les témoins extérieurs au territoire : Gildas Puget de la compagnie Qualité Street, Michèle Bosseur et Claude Morizur, co-directeurs du CNAREP Le Fourneau de Brest, Sébastien Miossec, Président de Quimperlé Communauté, accompagné de Françoise Nigen, Directrice de la Culture de cette Communauté d'Agglomération finistérienne à l'initiative du Festival Les Rias, une marée de théâtre de rue qui déferle chaque année pendant une semaine à la veille de la rentrée scolaire.


Également représentés, la DRAC et la Région Bretagne, le Département 35, la Communauté d'Agglomération de Vitré, la Communauté de communes Au Pays de la Roche aux Fées ainsi que 13 communes d'un territoire qui se trouve chaque année embarqué dans le Festival DésARTiculé.
S'appuyant sur ce qui est devenu réalité en Pays des Rias, les échanges en Pays de Vitré ont porté sur le pourquoi et le comment d'un festival communautaire itinérant, les conditions à réunir pour l'organisation de résidences et les initiatives possibles en milieu scolaire.

Ce foisonnement d'idées, ces prises de paroles passionnées ont transformé cette Table commune en un temps de fédération du territoire particulièrement prometteur pour la suite. En ce 14 septembre 2017, une prise de conscience s'est opérée en faveur du Théâtre de rue en Pays de Vitré : vu les forces en présence, ça vaut franchement le coup pour les partenaires d'augmenter les mises et de doubler la confiance à l'association "Rue des Arts". Le Fourneau est prêt à y contribuer avec le réseau RADAR (Réseau d'Accompagnement des Arts de la Rue en Bretagne) !

Le Fourneau - https://www.lefourneau.com/ - il y a : 5 semaines 3 jours
Le Fourneau solidaire des journalistes et techniciens de l'édition de France 3 Iroise menacée de disparition

La Direction de France Télévisions a décidé l'arrêt de l'édition de France 3 Iroise à compter du 1er janvier 2018. Pourtant cette édition "Iroise" joue un rôle à part entière dans la vie sociale des finistériens.
Depuis 25 ans, ce service public de proximité se fait l'écho de la vie des Bretons de la pointe Finistère et de leurs initiatives culturelles en particulier. Les histoires originales d'arts de la rue nées ici ont ainsi pu être relayées. Aux dictats des sommets et de l'uniformisation, il est urgent d'opposer aujourd'hui la richesse des différences et de la parole singulière !
En mai dernier, c'était la radio France Bleu Breizh Izel qui se mettait en grève pour défendre cette information locale.

La direction du Fourneau soutient le mouvement des journalistes et techniciens de France 3 Iroise à Brest et Quimper.

Signez et relayez la pétition pour le maintien de l'édition quotidienne "France 3 Iroise" qui sera remise à la Direction de France Télévisions.

Photo de la pétition Pour le maintien de l'édition quotidienne "France 3 Iroise" sur change.org

Le Fourneau - https://www.lefourneau.com/ - il y a : 5 semaines 4 jours
Baisses de subvention et remise en cause des contrats aidés : Appel du Collectif associations du pays de Brest et rassemblement jeudi 14 septembre à 18h30

Le Fourneau est signataire de l'appel du collectif associations du pays de Brest lancé suite aux baisses de subvention et à la remise en cause brutale des contrats aidés.

"Durant l'été, nous avons été nombreux à apprendre, brutalement, l'arrêt des contrats aidés alors même qu'avaient lieu des démarches de recrutement et d'accueil de nouveaux salariés ! Nous, associations, syndicats et citoyen-ne-s, n'acceptons pas la décision du gouvernement, unilatérale et abrupte, de supprimer ce dispositif, sans qu'aucune solution ne soit proposée aux associations et aux personnes touchées.

Malheureusement, ces dispositifs sont dans bien des cas la seule possibilité pour de nombreuses associations de poursuivre leurs activités de solidarité, de soin, d'éducation, de culture, de sport, ou encore de remobilisation sociale. Ces activités s'inscrivent en dehors du secteur marchand et sont confrontées à des manques de moyens financiers et souvent des baisses de subvention. Qu'elles répondent à des besoins sociaux ou à l'intérêt général, voire pour certaines à des missions de service public, il est nécessaire qu'elles soient protégées.

Par ailleurs, parmi les plus gros utilisateurs de ces contrats aidés, l'État et les collectivités locales recrutent des personnes de manière non pérenne et cela, bien souvent, pour compenser le manque de moyens des services publics.

Par cette décision sans concertation, ni mesure de ses conséquences dans l'immédiat et sur le long terme, nous prenons acte du désintérêt que semble porter le gouvernement pour les actions menées sur les territoires, et au peu de cas fait aux personnes bénéficiaires ou engagées dans des démarches de demande de contrats aidés.

Cette décision motivée par des raisons strictement budgétaires s'accompagne de choix politiques en faveur des plus fortunés : prochaine diminution de l'impôt sur la fortune, baisse des impôts des grandes sociétés, atteintes répétées aux droits sociaux et au droit du travail. Au plan national comme localement, d'autres choix politiques avaient déjà attenté aux services publics et au secteur non marchand, notamment par le biais de diminution des subventions aux associations.

Ces décisions viennent accentuer ce qui peut être considéré comme un abandon des populations les plus fragilisées et contribueront à l'augmentation des déséquilibres sociétaux et des inégalités sociales. Les conséquences de tels choix successifs sont ainsi désastreuses à court et à long terme, pour les personnes victimes de ce gel brutal, pour les associations, mais aussi pour l'ensemble de la population.

Pour les nombreuses personnes concernées par la remise en cause des contrats aidés et pour la survie de nombreuses structures, nous demandons dans l'immédiat le maintien du dispositif. Nous demandons néanmoins la construction de moyens plus efficaces pour lutter contre le chômage et la précarité et des solutions plus pérennes pour ne pas devoir utiliser de tels contrats dérogatoires au droit du travail. En effet, ces embauches précaires ne peuvent être considérées comme satisfaisantes du point de vue des salarié-e-s.

Nous appelons l'ensemble des associations, des syndicats et des citoyens à se mobiliser contre les politiques menées actuellement, en rejoignant ou en initiant collectivement des actions contre celles-ci."

COLLECTIF ASSOCIATIONS PAYS DE BREST

Signez et relayez cet appel

Rendez-vous demain jeudi 14 septembre 2017 à 18h30 Place de la Liberté à Brest pour faire entendre nos voix. Suite au rassemblement, une réunion se tiendra dans la salle du bas à la Maison du Peuple (2 pl. Édouard Mazé) pour décider de la suite.

Téléchargez l'appel en pdf